Prestataires de mariage, comment s’adapter à cette crise sanitaire ?

Vous êtes prestataires de mariage et vous êtes touchés de plein fouet par cette situation particulière. Vous devez gérer la mise au ralenti ou à l’arrêt de votre structure ainsi que les éventuels reports ou annulations de mariages. Pendant cette période assez floue il est normal de vous poser mille questions : Comment vais-je m’en sortir ? Quand la situation va t’elle revenir à la normale ? Comment anticiper la vie d’entreprise après le confinement ?… Et tant d’autres questions. Voyons cela point par point.

Comment gérer les modifications de date ?

Dans un premier temps, vous allez gérer et c’est surement déjà le cas, les réactions et questions de vos clients. Votre rôle est alors primordial, le but est que tout l’écosystème du mariage y compris les mariés ne perdent pas trop de plumes dans cette histoire. Certains vous appelleront paniqués, il faudra avant toute chose les rassurer. S’ils sont contraints de reporter leur mariage, soyez à l’écoute et n’hésitez pas à leur proposer différentes solutions : reporter à l’automne, en hiver, cet été en semaine… Dites-leur de voir avec le lieu de réception dans un premier temps puis avec tous les prestataires. Vous allez peut-être devoir gérer des demandes anticipées pour des mariages de juillet, août, septembre… Vous pouvez les rassurer et leur souligner que c’est bien trop tôt pour prendre des décisions pour ces périodes et qu’il ne faut pas qu’ils cèdent à la panique.

_

Comment gérer les annulations ?

Si vous deviez travailler avec des mariés fin mars ou début avril l’annulation sera inévitable. Cependant en anticipant vous pouvez reporter les événements si ce n’est déjà fait. Nous vous invitons à lire l’article du blog de Madame C, en cliquant ici, notamment la partie sur la notion « cas de force majeure ».

Une fois les plannings gérés, comment continuer à faire fonctionner ma structure ?

En attendant que la situation revienne à la normale, si vous n’avez pas ou peu de rentrée d’argent, il faut mettre en œuvre toutes les démarches pour soulager votre structure au niveau financier avec les solutions du gouvernement : décalage des charges, report de factures d’eau, électricité, chômage technique pour vos salariés… N’hésitez pas également à vous rapprocher de votre comptable, si vous avez des questions.

Dois-je continuer à communiquer et sur quoi communiquer ?

 Les mariés auront toujours envie de se marier une fois cette crise passée. Les gens auront envie de se retrouver et de faire la fête. On prend aujourd’hui conscience que le fait de pouvoir se côtoyer est un bien précieux, qu’il ne faudra pas craindre de célébrer. C’est pourquoi il ne faut pas se laisser abattre par la situation. Le coup n’est pas évident à encaisser et l’acceptation pourra mettre du temps. Néanmoins, il va falloir communiquer de manière raisonnée et raisonnable par rapport à ce contexte hors norme. Nous vous conseillons de lire l’article de Stratégie, par Benoit Bergeau sur la communication, en cliquant ici.

Nous pensons qu’il est primordial de continuer à communiquer. Une fois le retour à la normale, les créateurs/créatrices vont devoir continuer leurs essayages, les photographes leurs prise de contacts, les wedding planners leurs rendez-vous, idem pour les fleuristes, traiteurs… Bien évidement cette période ne sera pas sans heurt. Il faut cependant continuer, voir plus loin pour la fin de l’été, pour l’automne, pour l’hiver, pour 2021, 2022… Les mariés seront toujours là. Il faut juste trouver les bons messages pour ne pas paraître opportunistes par rapport à la situation mais il ne faut pas, non plus, tomber dans l’oubli. La vie ne s’arrête pas.

Le gouvernement propose un plan économique sans précédent pour palier, au mieux, à la situation économique des entreprises, des indépendants, des salariés… La clé est de s’organiser. Faites une stratégie de communication à différentes échelles de temps et négociez dès que possible avec les différents acteurs pour trouver un arrangement pour les délais de règlement. Profitez-en pour échanger avec votre communauté sur les réseaux sociaux.

Comment faire pour vivre financièrement pendant cette période ?

 Vous êtes indépendant, chef d’une petite entreprise, ou responsable d’une micro-entreprise ? Vous pouvez vous rendre sur le site https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises pour avoir les informations nécessaires sur le soutien mis en place par le gouvernement. En voici les grandes lignes :

Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19, le gouvernement est en solidarité totale avec les entreprises et leurs salariés, et continuera d’être pleinement mobilisé dans les jours et les semaines à venir. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, ont reçu, à plusieurs reprises, les acteurs économiques nationaux ainsi que les partenaires sociaux sur l’impact du Coronavirus Covid-19 sur l’activité économique. Une cellule de continuité économique a été activée pour mieux gérer l’impact sur l’économie à travers une prise quotidienne de décisions.

Des mesures immédiates de soutien aux entreprises Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19 :

1. Délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts directs).

2. Remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d’un examen individualisé des demandes.

3. Report du paiement des loyers, des factures d’eau, de gaz et d’électricité pour les plus petites entreprises en difficulté.

4. Aide de 1 500 euros pour les plus petites entreprises, les indépendants et microentreprises des secteurs les plus touchés.

5. Mobilisation de l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros pour garantir des lignes de trésorerie bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie.

6. Soutien de l’Etat et de la Banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires.

7. Maintien de l’emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé.

8. Appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs par le Médiateur des entreprises.

9. Marchés publics : les pénalités de retard ne seront pas appliquées.

Pour être accompagnés dans vos démarches, vous pouvez contacter votre Chambre de commerce et d’industrie (CCI) ou votre Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA), en métropole et en outre-mer.

Ces chambres seront vos interlocuteurs de premier niveau pour vous renseigner sur les mesures mises en œuvre à votre profit, mais également pour vous aider, si vous en éprouvez le besoin, dans l’accomplissement des démarches administratives requises pour en bénéficier. 

Les CCI et les CMA pourront réorienter, vers les DIRECCTE et les DIECCTE, ainsi que vers Bpifrance, la DGFiP et les URSSAF, les entreprises formulant des demandes plus complexes ou dont la situation économique nécessiterait un suivi rapproché.

_

REVUE DE PRESSE

Madame C : Coronavirus reporter ou annuler son mariage

Stratégie : Coronavirus, la com est elle contaminée ?

Site du gouvernement 

Podcast avec des épisode spéciaux sur le covid 19 :

Entreprendre dans la mode

Génération Do it Yourself

Le Gratin

_____

Si vous avez besoin, n’hésitez à nous contacter sur contact@leweddingmagazine.com.

En attendant prenez soin de vous et de vos proches.

Share: