14 traditions de Mariage dans le Monde

Les coutumes sont parfois étonnantes, drôles, romantiques,… Nous avons fait un petit tour du monde des traditions de mariage plus ou moins connues.

De génération en génération, les traditions perdurent et forment de jolis souvenirs. Ces beaux moments ne sont pas célébrés de la même manière partout dans le monde. Voici de jolies traditions et des coutumes venues d’ailleurs que vous pourrez peut-être revisiter à votre guise.

EN ANGLETERRE

Vous connaissez sûrement la plus célèbre de leurs traditions datant du 19ème siècle ?« Something old, something new, something borrowed, something blue » Un proverbe signifiant que la mariée doit porter 4 porte-bonheur, un pour sa vie d’avant symbolisant le ‘’quelque chose de vieux’’, un pour sa vie à venir exprimant le ‘’quelque chose de neuf‘’, un autre porteur du bonheur d’une femme déjà mariée faisant référence au ‘’quelque chose de prêté‘’ et, enfin, une touche de bleu pour signifier sa pureté et sa fidélité d’où le ‘’quelque chose de bleu‘’. La cérémonie ne peut commencer sans que la mariée ait parcouru l’heureux chemin de la vie? représenté par un lit de pétales de fleurs disposé dans l’allée menant à l’autel.

AU DANEMARK

Partons rendre une petite visite aux Danois qui nous font découvrir une coutume plutôt rigolote dite ‘’chaussette trouée, gage de fidélité’’. Une fois marié, afin d’assurer la fidélité de l’époux, il se doit de trouer sa chaussette sinon les invités s’en chargeront pour lui. Selon eux, plus aucune femme ne voudra d’un homme à la chaussette trouée !

AU CANADA

Les Canadiens aiment mettre l’humour à l’honneur. Lors d’un mariage, les invités incitent les mariés à s’embrasser dès qu’une personne s’amuse à faire tinter son verre. Ce même invité doit ensuite embrasser son voisin de droite. Cette coutume est présente aussi en Suède avec une petite subtilité, dès que la mariée s’absente, toutes les femmes se précipitent sur le marié pour l’embrasser. C’est également valable pour le marié.

EN ARGENTINE

Les mariages, particulièrement festifs, peuvent durer trois jours. Lors de cette fête, ils ont une coutume qui consiste à cacher dans le gâteau des petits objets dont une bague, tous reliés à des fils sur lesquels  les prétendantes au mariage sont tenues de tirer. La coutume veut que la demoiselle qui tombe sur la bague se mariera dans l’année ! Cette tradition n’est pas sans rappeler celle du célèbre lancer de bouquet.

EN GRÈCE

Là-bas, les futures épouses aiment cacher un sucre dans leur gant afin de symboliser la douceur du mariage à venir. Au cours de la soirée qui précède le mariage, le jeu de la jarretière est remplacé par la danse des billets, billets que l’on accroche à la robe de la mariée dans le but de marquer le début des festivités et de souhaiter prospérité et richesse au couple. Le soir à la nuit tombée, la famille prépare la chambre des mariés avec des pétales de roses, des confiseries et un peu d’argent. Les proches déposent sur le lit, parfois quelques minutes, un nourrisson afin d’apporter la fertilité aux jeunes époux.

EN ESPAGNE

Chez nos chers voisins Espagnols, on célèbre une coutume qui symbolise le partage dans le couple, le futur marié lors de la cérémonie religieuse offre 13 pièces d’or à sa future femme ; le tour vient ensuite à la mariée qui se doit de les lui redonner. Afin de pimenter la journée, les invités ont le droit de crier en choeur   « Embrasse-le ! ’’ ou ‘’ Embrasse-là ! ‘’ aux jeunes époux.

EN INDE

Dans certaines parties de l’Inde, le marié a pour obligation d’enlever ses chaussures avant d’atteindre l’autel et la future belle-famille doit les voler afin de les cacher le mieux possible. La famille de l’époux a la responsabilité de protéger ses souliers, si elle échoue le camp de la mariée pourra exiger une rançon en échange.

EN CHINE

Les Chinois aime mettre à l’honneur la couleur rouge lors des mariages, couleur symbolisant le bonheur et la chance pour l’avenir du couple. Le mariage est un long rituel pour la future mariée, tout commence un mois avant, tous les jours elle se doit de pleurer pendant une heure. Puis, tous les dix jours, c’est au tour de sa mère puis de sa grand-mère de se joindre à elle. À la fin du mois, toutes les femmes de la famille pleurent aux côtés de la future épouse. Cette coutume est une expression de joie et de nostalgie. Selon une tradition millénaire de la culture Yugur, la cérémonie commence avec le marié qui est tenu de tirer trois flèches à l’aide d’un arc sur sa future femme. Les flèches sont évidemment dépourvues de pointe. Ce rituel correctement réalisé voudrait exprimer que le couple s’aime pour toujours.

AU JAPON

Chez leurs voisins les Japonais, le mariage peut se révéler très coûteux. Contrairement à nos traditions, ce ne sont pas les mariés qui offrent des cadeaux à leurs invités. Le moment crucial du mariage shintoïste vient par la suite, la mariée porte une superposition de 12 kimonos blancs…! Le marié porte le kimono traditionnel bleu nuit. La cérémonie peut alors commencer par le San-San-Kudo, il a pour signification le trois et le neuf, des chiffres porte-bonheur. Les mariés doivent également boire chacun trois gorgées de saké froid dans trois tasses.

EN ROUMANIE

La coutume veut qu’à la nuit tombée la mariée soit « volée », le marié doit alors la retrouver ou la racheter aux ravisseurs. L’épouse peut également offrir des bijoux ou de l’argent aux ravisseurs pour obtenir sa libération et enfin rejoindre son époux.

EN ALLEMAGNE

La veille d’un mariage Allemand, les invités se réunissent devant la maison des futurs époux et cassent un grand nombre de plats et d’assiettes. Cette tradition est faite pour les préparer à faire face à l’adversité et à instaurer la cohésion au sein du couple.

EN POLYNÉSIE FRANÇAISE

Dans nos jolies îles de Polynésie Française, lors de la cérémonie, un nouveau nom tahitien est donné par le prêtre aux mariés ainsi que les prénoms de leurs futurs enfants.

EN RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Une coutume faisant référence à une légende doit être perpétuée. Les amies les plus proches de la mariée se doivent de planter un arbre décoré de rubans et d’objets peints. Ce rite veut que la mariée vive aussi longtemps que l’arbre. Le jour J à la sortie du lieu de cérémonie, on ne jette pas du riz ou des pétales de fleurs sur les mariés mais des petits pois.

AU CONGO

Sachez qu’au Congo les futurs époux n’ont pas le droit de sourire durant toute la cérémonie, le mariage étant pour les congolais un acte très sérieux.

Le Wedding Magazine

Share: