Pourquoi bannir les portables de sa cérémonie ?

À l’heure actuelle, nous avons du mal à nous séparer de notre téléphone. Mais pourquoi ne pas bannir les portables de votre cérémonie de mariage ?

Il suffit de demander à vos invités d’éteindre leurs smartphones ou bien de prévoir des petites boîtes afin qu’ils puissent les déposer à l’entrée de votre lieu de cérémonie. Vous êtes réticents ? Voici cinq bonnes raisons pour vous convaincre !

1 -POUR PROFITER DE L’INSTANT PRÉSENT

Demander à vos invités de couper leurs portables leur permettra de ne pas être préoccupés par un message auquel ils n’ont pas répondu ou par un appel manqué important, par exemple. Ainsi, ils profiteront vraiment et vivront pleinement le moment avec vous.

2 – POUR LES PHOTOS DE MARIAGE

Bannir les portables lors de votre cérémonie permettra à votre photographe d’avoir le champ libre sans que certains convives essaient d’obtenir le meilleur angle pour faire leurs propres photos. Aussi, cela permettra à tout le monde de revivre cet instant lors de la découverte des photos officielles.

3 – POUR NE PAS ÊTRE INTERROMPUS

Imaginez… La cérémonie se déroule merveilleusement bien et, lors de l’échange des alliances, le téléphone d’un de vos convives se met à sonner et vient perturber ce moment fort en émotion ! En bannissant les smartphones, vous êtes sûrs d’éviter ce genre de scénario digne d’un film hollywoodien.

4 – POUR GARDER CE MOMENT INTIME

Aujourd’hui, il n’est pas rare que les invités prennent des photos lors de cérémonie de mariage et les partagent avec leur communauté sur les réseaux sociaux. Si vous interdisez les smartphones, vous écarterez la possibilité d’être exposés aux yeux de tous sur Instagram.

5 – POUR L’INTERACTION AVEC LES CONVIVES

Il serait dommage que, lors de votre cérémonie, tous vos invités soient complètement absorbés par leurs téléphones portables sans réellement vous prêter attention. En effet, dans ce genre de moment, vous serez heureux de partager vos émotions avec vos proches en un regard.


Le Wedding Magazine


Partager: